Dans l’adversité, les seniors filles gagnent l’estime de leur adversaires

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi 1er avril 2017, les seniors se déplaçaient à Castanet-Ramonville.

Arrivées en retard, à 20 minutes du coup d’envoi, les joueuses n’auront que 12 à 13 minutes d’échauffement, bien assez au regard de la débauche d’énergie qui allait suivre, mais pas assez pour débuter un match rendu difficile par trop d’absences. Nous allions devoir faire front avec 6  joueuses courageuses et encore une fois, sans gardienne de but. Jouer tout un match en infériorité numérique, n’est déjà pas chose facile mais sans l’aide d’une gardienne de formation, la tâche paraissait ardue.

Comme on pouvait s’y attendre le début de match est difficile, des approximations au niveau des passes, un peu de précipitation en contre-attaque et une gardienne adverse efficace nous mettent en difficulté. Dans les 15 premières minutes, seules Mélanie FECAMP pour le 1er but et Leslie MAZZOCCA par 3 fois trouvent la mire. Nos adversaires en revanche nous distancent malgré tous nos efforts en défense, 10-4 15ème. Puis notre équipe se met à ronronner, la balle est mieux maîtrisée, les occasions de but se multiplient et notre défense s’habitue à ce perpétuel 5 contre 6. L’adversaire semble même un peu fébrile et leur manager hausse le ton de ne pouvoir creuser l’écart 14-10 23ème. La fin de la 1ère période s’achève sur un 18-11, plutôt flatteur pour nous, compte-tenu des circonstances. Et les filles se remotivent pour aborder la seconde période.

Leslie marque le 12ème but à la 33ème (22-12), le 13ème à la 43ème (29-13) malgré sa prise en individuelle. Ses partenaires s’emploient mais la fatigue gagne les troupes, malgré les buts d’Anaïs APPY et d’Estelle AUFFREDO, l’efficacité au tir nous fait défaut et quelques contre-attaques meurtrières font grossir le score 36-16 à la 53ème. Quand Anaïs entend sur le banc adverse qu’elle veulent nous mettre 20 buts d’écart, les filles se révoltent. Avec l’orgueil et l’énergie du désespoir, les joueuses vont mettre toutes leur forces dans la bataille, les contacts sont rudes. Elodie PAGES trouve le but à 2 reprises. De rage, après avoir pris un vilain coup à l’estomac, Magali RIGAUD, habituellement pivot, nous gratifie d’un superbe tir en pleine lucarne à 9m et Mélanie à 30 secondes de la fin de la rencontre jaillit de la défense pour intercepter la balle et au terme d’un sprint exceptionnel, au regard de tous les efforts consentis et l’adversaire ne la rattrapera pas, conclue par un tir puissant sur le poteau et marque notre 20ème but. Le score en restera là 39-20, l’écart de 20 buts n’a pas été atteint…

Encore un fois, je ne peux qu’être admiratif devant la volonté, l’abnégation et l’investissement des filles qui viennent régulièrement aux matches. Je tiens à les féliciter pour le comportement irréprochable qu’elles ont sur le terrain et ce, malgré l’adversité. Avec un effectif complet, je suis certain que beau nombre d’équipes nous rencontreraient avec la peur au ventre. Je tiens également à associer à ce match Floor KUIJL, qui s’est fait une vilaine entorse de la cheville à l’entrainement, la veille. Bravo les filles pour cette formidable aventure, cette défaite vous honore et nos adversaires n’y ont pas été insensibles car après le match, nous avons eu droit à un beau témoignage de leur respect.

Démarrez une conversation